L'Atelier des Butinées

pour un jardin vibrant

This content shows Simple View

/ Processus

____________________________________________________________________________________

Philosophie :

L’Atelier des Butinées porte en son nom l’idée qu’il ne peut y avoir de jardins sans butinées ( autrement-dit la plupart des plantes ). Les Plantes sont ainsi  nommées pour ne pas oublier la vie qui gravite autour d’elles et le cycle auquel elles participent.

L’Atelier des butinées se veut accompagner des jardins pour les rendre vibrants et cela grâce :

– à l’agencement des formes et des couleurs et par l’expressivité que permet leurs combinaisons.

– à des plantes mûrement choisies et placées qui dégagent de la vitalité.

– à des jardins habités et pleins de vie en accords avec leur milieu ou chacun trouve sa place.

Cette approche nécessite des temps de réflexion, d’écoute et d’échanges. Cela afin d’apprendre à connaître les occupants ( gardiens temporaires des lieux ) et arpenter les lieux afin de saisir toutes les potentialités du site. Ce travail, effectué en amont de quelque intervention revêt une grande importance pour trouver l’adéquation qui permettra la conception d’un jardin propice à embellir un lieu sans le dénaturer.

Je rappelle pour qu’il n’y ait pas de malentendu que la plupart des plantes ne nous ont pas attendu. Bien souvent c’est le peu de connaissance que nous avons d’elles et du sol qui entraîne les surplus de soins, arrosages, traitements phytosanitaires, etc, et ce en pures pertes d’énergies.

L’Atelier des butinées veille à ne pas succomber « aux sirènes » de l’horticulture. L’abus de l’hybridation aura fini par mettre en place beaucoup de fleurs certes remarquables mais parfois stériles et chétives. Bon nombre de plantes ne participe plus qu’ « au cycle de la déco ». Participer à cette vision du jardin, ainsi qu’à des jardins hors sol, toujours plus dépendant d’assistance et de technologie couteuse me pose plus que question. 

L’Atelier des Butinées veut au contraire replacer le sol comme un indicateur privilégié qui participe grandement à l’esprit du lieu.  L’étendue du choix des plantes pour toutes les situations est tellement vaste qu’il apparaît de plus en plus incongru de vouloir adapter le sol pour ces envies. Il n’y a pas de mauvaise terre, mais des milieux avec toutes leurs belles potentialités et leur propre nature qui attendent d’être jardiner sensiblement.

 

Pierric

 

 





top